Karaoké

* * *

Abats – The second rape (Aus Rotten) – paroles

Brigitte Fontaine – Patriarcat – paroles

Emasculation – Te castrer au second degréparoles

Grace et Volupté Van Van – Collier de couilles

Grace et Volupté Van Van – Post postcolonial song (feat. June) – paroles

Invasorix Macho Intelectualparoles

PaguFunk – A missão vai ser cumpridaparoles

Vices et Râlements Déviants – Les mecs du milieu – paroles

* * *

Aus Rotten – The second rape

Every 45 seconds a woman is raped
Our sexist culture allows no escape
The is violent crime is far from obscurity
When the rate of victims is one in three
Society conditions men to be rapists
And our indifference perpetuates it
With derogatory language that tends to dehumanize
Making it easier for men to victimize
And the pornographic images that help portray
Women as legitimate sexual prey
When sexism is embedded in our judicial system
It’s no surprise why the courts won’t listen
And the role of attacker and survivor become distorted
So the majority of rapes are never reported
The threat of rape is always there
It’s like a poison that saturates the air
A society stricken by a cancerous disease
Where men know they can do as they please
You tell me the punishment for rape
You tell me how much jail time it will take
When one out of three women will be raped
You tell me what it’s going to fucking take
Do you see me in my low cut shirt
Or high heel shoes or a miniskirt
Woman is the victim you desire
You say you can’t resist your predatory fire
You tell me why I stand guilty and accused
You tell me when I’m beaten an abused
When it’s my body that’s been raped and defiled
You tell me why I’m the one on trial
Defense attorney?: Do you know the man who « allegedly » attacked you?
Victim?: Yes I know the man who raped me.
Defense attorney?: And isn’t this man a friend of yours?
Victim?: Well I thought he was a friend of mine.
Defense attorney?: And were you drinking that night he ‘allegedly » attacked you?
Victim?: I had a drink or two but is that a crime?
Defense attorney?: I’ll ask the questions if you don’t mind!
-What were you wearing: How did you act?
Victim?: My wardrobe isn’t an invitation for a man to attack.
-I didn’t act in any way to bring this on. Why am I on trail? What did I do wrong?
Defense attorney?: Could you tell the jury why you let this happen?
Victim?: I was in shock. I couldn’t stop him.
Defense attorney?: You claim that you were raped but how do we know?
Victim?: I said no, I said no, no, no!
Defense attorney?: Isn’t it true you’re just a woman scorned?
Victim?: I’m a woman who’s been raped and torn.
Defense attorney?: Your honor, I demand that this case be dismissed,
-it all comes down to her word against his!
I may not have bruises all over my body
I may have been drinking at the party
But when I went to his room I never would have guessed
That he would force my no to mean a yes
You tell me why I’m guilty of this crime
You tell me why the responsibility is mine
When  women suffer a second rape during trial
Courts help rapists to violate and defile.

Le second viol (Aus Rotten)
Toutes les 45 secondes, une femme est violée,
Notre culture sexiste ne laisse aucun échappatoire,
Ce crime violent est loin d’être commis dans l’ombre
Quand la proportion de victime est de 1 sur 3
La société conditionne les hommes à être des violeurs
Et notre indifférence perpétue cette situation
Avec un langage péjoratif qui déshumanise
Et permet aux hommes de se victimiser.
L’imagerie porno dresse le portrait
Des femmes comme proies sexuelles légitimes.
Puisque le sexisme fait partie intégrante du système judiciaire,
Ce n’est pas surprenant de voir, dans les cours de justice
Que les rôles de l’agresseur et de la/du survivantE sont inversés
Et que la majorité violée n’est jamais prise en compte.
La menace du viol est constamment présente,
C’est comme un poison dont l’air est saturé,
Une société rongée par une infection cancéreuse
Dans laquelle les hommes savent qu’ils peuvent faire ce que bon leur semble.
Dis-moi quelle est la peine encourue?
Dis-moi combien de temps de taule?
Puisqu’une femme sur trois subira un viol,
Dis-moi ce qu’ils prendront pour ça?
Tu me vois en chemise moulante,
En talons hauts et en mini-jupe,
Les femmes sont victimes de ton désir,
Tu dis que tu ne peux pas résister à l’incendie prédateur qui est en toi.
Dis-moi pourquoi je suis coupable et accusée?
Dis-moi, quand je suis frappée et violée,
Quand c’est mon corps qui a été violé et sali,
Dis-moi pourquoi est ce mon procès qu’on fait?
Avocat de la défense: Connaissez-vous l’homme qui vous a soi-disant violée?
Victime: Oui, je connais l’homme qui m’a violée.
A: Et cet homme, ne serait-il pas un de vos amis?
V: Eh bien, je pensais qu’il était un de mes amis.
A: Et aviez-vous bu le soir où il vous a soi-disant attaqué?
V: J’avais bu un verre ou deux, mais est-ce que c’est un crime?
A: C’est moi qui pose les questions, si ça ne vous dérange pas.
Qu’est-ce que vous portiez, comment vous comportiez-vous?
V: Ma garde-robe n’est pas une invitation aux hommes à m’agresser,
Je n’ai pas agi de quelque sorte pour créer cette situation.
Pourquoi c’est moi qui suis jugée? Qu’est-ce que j’ai fait de mal?
A: Pourriez-vous dire au jury pourquoi vous vous êtes laissée faire?
V: J’étais sous le choc, je ne pouvais pas l’arrêter.
A: Vous dites avoir été violée, mais qu’est-ce qu’on en sait?
V: J’ai dit non, j’ai dit non, j’ai dit NON, NON, NON
A: Ne seriez-vous pas juste une femme méprisante?
V: Je suis une femme qui a été violée et brisée
A: Votre Honneur, je demande que cette affaire soit classée,
Les accusations ne reposent que sur ce qu’elle dit de lui.
Je n’ai que peu de traces sur le corps
Et j’ai bu pendant la fête
Mais quand je suis allée dans sa chambre,je n’aurais jamais pensé
Qu’il aurait forcé mon NON à signifier OUI.
Dis-moi pourquoi je suis coupable de ce crime?
Dis-moi pourquoi toute la responsabilité est sur moi?
Quand les femmes subissent un second viol pendant les procès
Les cours de justice aident les agresseurs à violer et à salir.

haut de page

* * *

Brigitte Fontaine – Patriarcat

En direct de l’arbre de transmission. L’organisation du contrôle est  une performance de haut niveau, score trois à zéro. Ulysse a gagné, battant  Zorro et King Size est vainqueur à droite de votre écran.

Impossible à Marie de remonter un tir contré de Gambetta, leader  incontesté, qui exploitera un tir de Tintin et les principaux dirigeants  révolutionnaires se sont imposés en vainqueurs de cette promotion  nationale.

En tête, les trois enfants élevés par la police dans un but éducatif  et dans l’esprit du loisir (qui est le frère de la production) nous déclaraient  bravo les femmes qui ne pleurent pas. Angle d’attaque super coupant, deux cent  quarante coups par seconde, pour être plus belle, chérie sois plus belle, oh  chérie, je suis ton président, mon taux de croissance est supérieur à celui d’un  patron de gauche, car il n’y en a pas, de même qu’il n’y a pas d’homme de  gauche, quand il s’agit de femmes.

Il n’y a que des hommes de droite dans la seule patrie existante sur  la Terre
Patria
Patriarcat patriarcal (x 2)
Patriarcat patrie (x 2)

La maison, comme dit Angèle, il me semble, j’ai tort peut-être, je  l’adore.
Des amis viennent, je peux les toucher. Je suis triste et  émerveillée.
Le silence, je garde le silence. Je le peux, j’habite là, c’est la  dernière maison de la Terre, à l’intérieur il y a des arbres, de l’herbe, des  ruisseaux. Dehors, du carreau, des murs, du béton.
Sur toute la Terre, tu n’as pas froid ?

La Terre va encore se refroidir
Réveillon
Réveillon c’est le réveillon (x 2)
Réveillons nos soleils (x 2)
Et ne suis-je pas prisonnière dans ma propre maison ? Dans la maison  des hommes, ne suis pas prisonnière depuis le jour où la nuit est venue  ?
Geôlier tu es prisonnier aussi, dans une prison tout le monde est  prisonnier, patate !
Mais un geôlier, il ne pense pas à s’évader.

Je me tire toute seule ou tu viens avec moi, crétin, assassin, pauvre  petit ? N’appelle pas ta mère, ta mère elle est là, c’est moi, tu l’as trahie  pour un militaire complètement dément, non mais tu te rends compte ? Il a gagné  tu es un maton.

Perds un peu, perds un peu la mémoire et tu te souviendras, de toi,  de moi, du chaud, du froid, de maintenant ; oublie d’avoir raison et tu  comprendras tout.
Perds un peu
Tu ne perdras que ta prison (x 2)
Perds un peu ta raison (x 2)
Je vous déclare la paix, foutez-nous la paix ; foutez-nous la paix  d’abord. Elle sera notre enfant, comme quand on était petit. Tu n’es pas venu  pour me tuer, alors ne me tue pas. Tu aurais trop peur, tu aurais trop mal ; tu  dois te bâtir des tombeaux blindés, mais la bombe atomique, c’est toi qui l’a  inventée, andouille !
Écoutez-nous
Croyez-nous

C’est le matin, un matin très ancien, le premier matin, comme tous  les matins.
Le matin
C’est le matin, c’est maintenant
C’est maintenant c’est le matin
Demandez maintenant
Demandez le matin

À la question : l’accusé est-il coupable des faits, le  Jury a décidé de répondre non. Et comme ils étaient tous allés pique-niquer au  bord de la Loire, le procès n’a pas pu avoir lieu. Les œufs durs se sont  transformés en oiseaux qui se sont mis à chanter l’éternité. À la question :  Voulez-vous prendre cet homme pour époux, il a été répondu non.

haut de page

* * *

Émasculation – Te castrer au second degré

J’veux te faire bouffer tes couilles
que tu ne cesses d’agiter
et te taillader la nouille
avec un cutter rouillé.

Je veux te bruler la bite
et tes deux petites noix
et détruire ton précieux coït
dans un grand feu de joie

éclater tes testicules
comme du papier à bulle
et cramer ta queue affamée
comme une vieille banane flambée

Je veux te scier la queue
et que tu pleures de douleur
en la voyant tranchée en deux
à l’aide de mon coupe beurre

Si tu m’la mets encore sous le nez
je vais te castrer au second degrés
J’vais te chatrer, t’faire blêmir
Puis te demander de sourire.

Je veux taper dans ta bite
avec ma batte en fer
et mettre tes boules en orbite
dans un autre système solaire

Je vais te peler la queue
et tu me regarderas
prendre les lambeaux de peaux
les donner à mon chat

j’vais cracher sur ta dépouille
et remuer la poussière
te prendre par la peau des couilles
jusqu’a que saigne ton sphincter

raper ta bite violette
et faire tourner ta vinaigrette
tapper dedans, la broyer
et te la faire avaler.

haut de page

* * *

Grace et Volupté Van Van feat. June – Post Post Colonial Song

Handicapé-e-s je veux t’baiser
Ca fera bien sur mon CV
Laisse-moi monter sur ta machine
J’ferai des photos pour mon fanzine

Mon orgasme en suspension
A la vision de ton moignon

La pauvreté me fait mouiller
Précarité au fond de ma raie
J’préfère les fists de RMIstes
C’est encore mieux si t’es métis-se-s

J’ai déconstruit ma blanchitude
Au contact des lesbiennes kurdes

Minorités en faculté
Dans les amphis des racisé-e-s
Y en a aussi qui sont pédés
Et parfois même hormoné-e-s

Addition des oppressions
Fais augmenter l’excitation

Ma famille est prolétaire
Avec les pauvres je sais y faire
J’ai souffert plus que toi
Alors en débat la ramènes pas

Enfance sordide, minou humide
Tes cicatrices me rendent liquide

Pour les vacances je vais squatter
Un building tout délabré
Tu pourras me toucher
Dans la zone de gratuité́

Si t’es crust c’est le must
Vieux pantalon, transpiration

T’es toxicos ou alcoolos
Moi je kiffe trop les anormaux
Quand tu te piques à l’héroïne
Ca fait couler toute ma cyprine

Erotisation des oppressions
Résultats de ma réflexion

Moignon, mignon dans mon fion,
Handi, joli, sex-party,
Galère, misère, c’est super,
So queer, so queer, so funny!

Moi j’ai un corps trop pas normé
J’ai une boule de gras sous le pied droit
Ca fait bien un copain gros
Mais c’est un peu trop pour mes photos

Te faire grossir c’est mon plaisir
J’reste accroché à tes bourrelets

Si t’es trans-pute et sans papier
J’ai bien envie de t’embrasser
Rien que l’idée de te faire payer
Ca suffit à m’exciter

Sex-worker fait mon bonheur
Dominatrice je bois ta pisse
So queer, so queer, so funny!

haut de page

* * *

Invasorix – Macho intelectual

Estudié con un macho macho-man
era un maestro muy popular
él era un macho intelectual
él era un macho intelectual
impresionaba con su subjetividad
y todo el mundo lo quería escuchar

no te hagas güey no te hagas güey
él era un macho intelectual

me hablaba de Foucault
de Vigilar y castigar
y solo me quería callar
asustar y follar, educar, dominar
a chingar, humillar, doblar, frenar
… ? adoctrinaar

también me hablaba de Rancière…

Colaboré con un macho macho-man
él era un compa chido one
él era un macho intelectual
él era un macho intelectual
me habló de lucha y autogestión
de anarquía y poliamor

no te hagas güey no te hagas güey
él era un macho intelectual

no paras de hablar
no puedes escuchar
y sólo quieres destacar
era un artista relacional
conceptual, gestual, global, local,
activista, elitista, medieval,
ambiental, virtual, espiritual,
progresista, hedonista, internacional

situacionistaaaaa

Me encontré con una morra macho-man
era una hermana potencial
era una macho intelectual
era una macho intelectual
confundimos la fraternidad
con ambición y rivalidad

¿ aquí quién es, aquí quién es ?
¿ quién es la macho intelectual ?

Estamos hartas de competir
de autosabotear
de abusos de poder
no me vendo, no me exploto
no me dejo chamaquear
no te escondas, no te hagas,
no te dejes censurar
no me vendo, no me exploto
no me dejo chamaquear
no te escondas, no te hagas,
no te dejes censurar

J’ai fait mes études avec un mec macho-man
c’était un prof très populaire
c’était un macho intellectuel
c’était un macho intellectuel
Il impressionnait par sa subjectivité
et tout le monde voulait l’écouter

ne sois pas couillon.ne, ne sois pas couillon.ne
c’était un macho intellectuel

il me parlait de Foucault
de Surveiller et punir
et il voulait juste me faire taire
me faire peur et baiser, éduquer, dominer
m’emmerder, humilier, me tordre, me réfréner
… ? endoctriner

Il me parlait aussi de Rancière…

J’ai bossé avec un mâle macho-man
c’était un super camarade
c’était un macho intellectuel
c’était un macho intellectuel
il m’a parlé de lutte et d’autogestion
d’anarchie et de polyamour

ne sois pas couillon.ne, ne sois pas couillon.ne
c’était un macho intellectuel

tu n’arrête pas de parler
tu ne peux pas écouter
et tu veux seulement te faire remarquer
c’était un artiste relationnel
conceptuel, gestuel, global, local,
activiste, élitiste, médiéval,
écolo, virtuel, spirituel,
progresiste, hedoniste, international

situationiiiiste

J’ai rencontré une meuf macho-man
c’était une sœur potentielle
c’était une macho intelectuelle
c’était une macho intelectuelle
on a confondu la fraternité
avec l’ambition et la rivalité

ici c’est qui, ici c’est qui ?
C’est qui la macho intellectuelle ?

On en a marre d’être en compétition
de nous saborder
des abus de pouvoir
je ne me vends pas, je ne m’exploite pas
je ne me laisse pas faire
ne te cache pas, ne fais pas genre,
ne te laisse pas censurer
je ne me vends pas, je ne m’exploite pas
je ne me laisse pas faire
ne te cache pas, ne fais pas genre,
ne te laisse pas censurer

haut de page

* * *

Pagufunk – A missão vai ser cumprida

« A nossa luta é todo dia
Contra o machismo, racismo e homofobia »

E a missão
E a missão
E a missão vai ser cumprida (Ah, vai)
E a missão vai ser cumprida (Vai sim)

Se chegar lá na favela com esse papo de machista
Vou cortar sua pica
Vou cortar
Se ficar fazendo piada de racistas
Vou cortar
Vou cortar
Vou cortar sua pica
Se ficar esculachando as sapata e travestis
Não será perdoado
Não será perdoado
Se ficar se aproveitando da buceta das novinhas
Vou cortar
Vou cortar
Vou cortar sua pica
É reacionário e fecha com Bolsonaro?
Vou cortar sua pica
Vou cortar sua pica
É militante de esquerda, mas bate na companheira?
Não será perdoado
Vou cortar sua pica
Paga de libertário, mas é anarcomacho?
Vou cortar
Vou cortar
Vou cortar sua pica
É policial fascista?
Não será perdoado
Vou cortar sua pica

E a missão
E a missão vai ser cumprida

« A violência contra a mulher
Não é o mundo que a gente quer »

E a missão
E a missão vai ser cumprida

Vou cortar
Vou cortar

Se chegar lá na favela com esse papo de machista
Vou cortar sua pica (Eu vou)
Vou cortar sua pica

Se ficar de caozada
A porrada come
Se ficar de caozada
A porrada come
Se ficar de caozada
A porrada come
E come
E come

E a missão
E a missão vai ser cumprida (Ah, vai)

haut de page

* * *

Vices et Râlements déviants – Les mecs du milieu

vrd

J’veux parler d’ces mecs du milieu
Hétéronormés à t’en crever les yeux
Qui changent en apparence leurs comportements
Font de belles phrases et acquiescent gentiment
Lèchant les bottes de leurs potes féministes
Voire même se revendiquent anti-sexistes
Mais n’ont rien changé à leur façon de penser
Ils continuent d’écraser les minorités
En prônant l’égalité
Empêchent les mécontentes de parler
De peur de perdre leur position
Qu’ils se cachent bien d’accepter
Mais ne font surtout rien pour la refuser

Courbettes par devant, coup de dents par derrière
J’désespère d’les voir changer
D’ les voir penser qu’il n’y a pas de lutte possible
Si on laisse pas tomber nos privilèges

Alors pour les féministes ya pas d’repos
Faut répondre à tous les coups dans l’dos
Pas l’temps d’respirer
Espoirs ruinés de penser que le message est passé
C’est trop beau pour être vrai
S’rendre compte que tout ça c’est du pipeau
Et que personne n’a pigé
Et que tout le monde sans piper
Feint d’comprendre, sans désapprendre
Et au final s’comporte en bon p’tits soldats du patriarcat

Refrain
On rendra chaque coup avec attention
On laissera pas casser nos revendications
Plus d’garde baissée
Plus d’mots pour excuser
Ya que l’combat
En réponse aux coups bas
On lachera rien, on t’préviens!

Au quotidien difficile d’les reconnaître
Ils agissent en bons pro-fem’ ces traîtres
Mais ils commetent des erreurs de temps en temps
Des lapsus, des phrases, des comportements
Qui te montrent qui ils sont vraiment
Ce genre de mecs totalement déconstruits
Qui font la bouffe, la vaisselle et compagnie
Mais quand il s’agit d’bricoler
Ils t’enlèvent les outils des mains
Car il paraît, ils en sont persuadés
Qu’une bite vaut mieux qu’un vagin

Sans commentaire sur leur vision binaire
Ces personnes pullulent dans notre milieu libertaire
Et ils sont nos potes, nos amants, nos frères
Alors pas facile de les faire taire.

Refrain
J’ai la beuj’ quand j’vois des amis
Après quelques verres enquillés
S’comporter en pourritures finies
Le politiquement correct s’envole
Les masques tombent dilués par l’alcool
Les vieux tics réapparaissent plus vite
Dans les vapeurs éthyliques
Et la kro révèle les ennemis
Mieux qu’le marc de café quand on l’lit
Et le relou ressurgit
Il est toujours vivant
Il ne s’est pas assagi
Il est bien présent
Demain c’est sûr, il reviendra et on l’attend

Refrain
En cas d’agression pas d’doute ils sont là
A soutenir le pote, le frère
Ou juste le mec qu’ils connaissent pas!
Parce qu’il ne fait aucun doute
Qu’les meufs ça exagère
Ça parle de viol pour faire réagir
Alors qu’en réalité c’est juste des histoires futiles pleines de banalité
« C’était pas un viol, ya pas eu d’pénétration! »
« Ouais elle l’a cherché aussi elle l’a allumé! »
Ça m’fout trop la haine pour pleurer
Sur ce genre de réflexions à gerber
L’ennemi est en chacun d’eux tapi à l’intérieur
Attendant son heure pour revenir
Attendant une erreur pour ressurgir

Refrain

haut de page

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s